News & References

Event

Tournée Start 2019 de Ligabue

Stade Olympique de Rome

Le rockeur italien vient de terminer sa tournée Start 2019. Commencée le 14 juin, elle a visité neuf stades italiens, où son groupe de cinq musiciens s’est produit dans une configuration scénique impressionnante. Après 29 ans au sommet des charts et une opération risquée aux cordes vocales il y a un peu plus d'un an, Ligabue revient sur scène avec sa guitare électrique, sa voix puissante, une toute nouvelle scène et 236 enceintes RCF TT+.

La scène mesure 58 mètres de long sur 22 de profondeur. Son décor est une imposante structure métallique supportant les trois écrans LED qui rappellent les deux « L » du nom de l'artiste et une énorme quantité de sources de lumière pour créer d’impressionnants effets visuels.

Le système audio est un système TT+ de RCF, composé de 236 enceintes, toutes interconnectées au logiciel de gestion RDNet, désormais en version 3.1, qui assure contrôle et le suivi de chaque composant du système.

« Nous utilisons le système TT+ de Ligabue depuis longtemps et je suis très satisfait des résultats obtenus à chaque concert. Depuis l'introduction des algorithmes FiRPHASE dans le DSP, le système a encore amélioré ses performances et me garantit toujours le son neutre et agréable que je recherche. »

Le concepteur système Emanuele Morlini décrit le système audio : « Le système principal combine 24 modules TTL 55-A suspendus en configuration gauche/droite, avec une fréquence de coupure à 100 Hz (soit 48 modules au total), et 12 modules de subwoofer TTL 36-AS suspendus derrière les enceintes principales en configuration gauche/droite. Ils fonctionnent dans une plage de fréquences comprise entre 60 et 100 Hz (24 modules au total) et étendent la couverture des basses fréquences sur l’ensemble de la zone d’écoute. » « Vingt modules TTL 55-A ont été configurés pour étendre la couverture jusqu’à 180° sur la gauche et la droite (40 modules au total).

« DEPUIS L’INTRODUCTION DES ALGORITHMES FIRPHASE DANS LE DSP, LE SYSTÈME A ENCORE AMÉLIORÉ SES PERFORMANCES ET ME GARANTIT TOUJOURS LE SON NEUTRE ET AGRÉABLE QUE JE RECHERCHE. »

Les basses fréquences sont gérées avec 60 modules de subwoofer TTS 56-A en ligne droite (en empilement cardioïdes de trois modules), la directivité sur un arc de 100° étant obtenue de façon électronique. Les segments externes, rendus discontinus par la présence de deux avancées devant la scène, sont compensés par quelques ajustements du logiciel de gestion RCF RDNet. Les caissons de basse aux extrémités ont été tournés vers l’extérieur de la scène dans une configuration EndFire afin d’étendre la couverture au-delà de 180°.

« La couverture des premiers rangs est assurée par 16 modules TTL 33-A utilisés comme front-fills sur le devant de la scène. De plus, 4 groupes de 12 modules TTL 55-A ont été utilisés comme systèmes retardés dans les stades non équipés (tous excepté Milan et Rome) », explique Morlini en s’appuyant sur un schéma du projet de sonorisation. Grâce à cette conformation, la couverture en niveau de pression acoustique est stable et sans annulations significatives sur toute la zone d'écoute. En même temps, une excellente atténuation sur scène garantit un son propre pour les microphones et un confort acoustique optimal pour les musiciens. »

« J'aimerais pouvoir disposer de ce système plus souvent. La qualité du système est remarquable et il reste pertinent même plus de 10 ans après son introduction sur le marché, » poursuit Alberto Butturini. « Je suis heureux d'avoir eu la chance de contribuer au processus d'optimisation de ce système. RCF fait du bon travail sur les grands systèmes. »

.