News & References

Event

RCF assure un son brillant au concours de compositeurs-interprètes ProSceniUm à Assise

Pour la deuxième édition du concours de compositeurs-interprètes « ProSceniUm Città di Assisi - Festival de la chanson d’auteur », douze chanteurs et chanteuses se sont affrontés au Teatro Lyrick d'Assise le 26 octobre. Sous les applaudissements des nombreux invités, dont Ron, Mauro Casciari, Roger Wright et Eric Appapoulay, c’est finalement la chanteuse Lapard a qui été récompensée. « Pour la deuxième fois, le directeur artistique Roberto Lipari nous a confié la planification et la fourniture des équipements techniques audio et d'éclairage pour cet événement », a déclaré Vincenzo Casadidio de New Wave Srl. « Cette année, les exigences techniques de la production étaient assez poussées, et ont nécessité de gros efforts de notre part. »

"Nous travaillons avec RCF depuis de nombreuses années et la marque s’est révélée être extrêmement fiable lors d’événements de toutes tailles"

Le concert, accompagné par un orchestre de 35 musiciens, a été conçu comme un format télévisé et diffusé en direct. Si le Teatro Lyrick offre un magnifique décor architectural, il présente un grand défi en matière d’acoustique. C’est une salle de théâtre moderne, d’une profondeur de plus de 60 mètres, accueillant environ 1 000 spectateurs et dont les rangées de sièges se répartissent en cinq zones. « Après une première analyse sur site, effectuée en collaboration avec le responsable de la production, j'ai envoyé les mesures à Giovanni Bugari du groupe de support technique de RCF, qui a supervisé l'intégralité de la conception de la sonorisation de la salle. Compte tenu de la taille de l'événement cette année, nous avons franchi le pas et avons installé un nombre considérable (plus de 40) enceintes RCF. Nous travaillons avec RCF depuis de nombreuses années et la marque s’est révélée être extrêmement fiable lors d’événements de toutes tailles, dont le Festival de jazz Umbria Jazz », souligne Casadidio.
« Pour ce projet, nous avons installé 2 grappes de 12 RCF HDL 10-A pour la sonorisation principale. Cela nous a permis de couvrir toute la salle, les lignes de retard étaient juste là pour préciser le son. Dans un théâtre d’une aussi faible une ouverture de scène (5,50 m seulement), les deux grappes de 3,50 m de haut paraissent assez impressionnantes. Elles ont été fixées sur un anneau à une hauteur d'environ 8 m afin de ne pas gêner la vue des spectateurs. Dans cette configuration, cependant, les graves devaient être renforcés sur les premières rangées. Pour cela, nous avons déployé les excellentes enceintes RCF TT 052-A, parfaitement adaptées par leur taille compacte et à leur sonorité. Pour les caissons de graves, le choix s’est porté sur le RCF SUB 8006-AS, un modèle qui a fait ses preuves. » 6 d’entre eux ont été utilisés, disposés en arc de cercle le long de l’avant scène. Les lignes de retard avaient un rôle important : 12 RCF HDL 6-A ont été installés en grappes de 3 sur le deuxième et le troisième système de poutres dans la salle afin de couvrir uniformément l’espace de l’auditorium. Les retours de scène pour les artistes étaient des RCF TT 25-CXA.

"RCF, qui reste toujours à l'écoute des souhaits de ses clients"

« Après des mesures minutieuses, nous avons obtenu une couverture optimale et une scène très résistante au larsen, ce qui est remarquable compte tenu du grand nombre de microphones à condensateur utilisés. Nous espérons que tous nos systèmes seront bientôt compatibles avec RDNet, car un environnement aussi complexe nécessite un système de gestion d’enceintes pour contrôler la couverture, l’égalisation et les retards. Ici, nous avons dû recourir à un processeur externe. » Casadidio poursuit : « Cette année, on nous a également confié le mixage dans la salle. Compte tenu de la nature de l'événement et des nombreux instruments acoustiques (16 cordes, 8 vents), j'ai demandé à Giovanni le son le plus transparent et le plus naturel possible dans les aigus et des basses profondes mais parfaitement équilibrées. Nous avons obtenu un son très agréable, avec une couverture uniforme dans toute la salle. Nous avons été très satisfaits du résultat. Pour de tels événements, on ne cherche pas à obtenir un volume sonore maximal. Mais tout l'orchestre doit être audible, avec la voix des chanteurs au premier plan, comme au festival de Sanremo. »
Le festival d'Assise a été impressionnant : environ 200 projecteurs motorisés avec 6144 canaux DMX sur deux consoles lumière (dont une de secours), un mur LED de près de 100 m2, un kilomètre de câbles et un système audio entièrement RCF avec 6 tables de mixage numériques (2 de secours), tous protégés par ASI, et un total de 422 canaux audio disponibles. En cas de besoin de remplacement en temps réel, une seconde table de mixage audio et une console lumière étaient disponibles en permanence. On comptait 128 pistes d'enregistrement MADI pour la balance son virtuelle, avec 15 ordinateurs, plus de 90 canaux audio filaires, 20 systèmes sans fil et un grand nombre de micros DPA 4099, parfaitement adaptés aux instruments d'orchestre, plus 21 systèmes d’écoute personnelle sur scène pour les groupes, les cuivres, les chœurs et le chef d'orchestre, y compris une table de mixage Powerplay pour les cordes, divers systèmes sans fil intra-auriculaires pour les invités (Ron, Roger Wright et le guitariste de Cat Stevens), 4 ingénieurs du son, 3 techniciens et 3 ingénieurs lumière, 4 personnes pour le mur LED, 8 caméramans et, cerise sur le gâteau, deux retours façade, que tout le monde a adoré. « Merci à la production de ProSceniUm de nous avoir confié cette année encore la technique du festival, au professionnalisme exceptionnel de tous les techniciens et surtout (sans donner de noms, mais tout le monde sait de qui je parle) à RCF, qui reste toujours à l'écoute des souhaits de ses clients. »
.